JOY : Le Funambule

07/11/2010

JOY

Mars 2007. Marc Huyghens vient de mettre un terme à l’épopée Venus. Il aura publié cinq albums en dix ans, foulé les plus grandes scènes européennes, de Rock Werchter à Benicassim, et écrit le désormais classique Beautiful Days, choisi par Enki Bilal pour la B.O. d’Immortal. Claude Berri, lui, aura préféré The Red Room pour illustrer Ensemble, c’est tout, l’un de ses chefs-d’oeuvre.
 
Janvier 2008. Marc lance un nouveau projet plus épuré qu’il entrevoit déjà comme un trio. Il contacte Françoise Vidick pour l’accompagner au chant. Choriste depuis l’âge de 15 ans, son parcours a croisé celui de Zap Mama, Adamo, BJ Scott ou encore dEUS. C’est elle aussi qui, obsédée par les percussions, va dénicher un trésor dans les caves de l’ancienne manufacture parisienne Gary: une batterie de 1960 qu’elle restaure patiemment avant de commencer à en jouer... debout. De Françoise, Marc dira plus tard: "Elle est le mélange parfait entre Moe Tucker et Mimi Parker, sauf qu’elle est sexy".
 
Juillet 2008. Une rencontre décisive va donner corps au trio. Anja Naucler, née en Suède, vit depuis 10 ans en Belgique. Elle a parfait sa maîtrise du violoncelle au Conservatoire Royal de Bruxelles, après sa formation à la Haute Ecole de Musique de Göteborg. Spécialisée en musique de chambre, elle a joué dans toutes sortes de formations et a interprété, notamment avec le Vlaams Radio Orkest, les plus grandes oeuvres classiques. "Il suffit d’observer l’économie de son jeu, dira Marc, pour comprendre que c’est une virtuose".
 
Janvier 2009. Marc découvre une biographie consacrée à Jean Patou. Ce couturier et parfumeur français a crée en 1930, en pleine crise boursière, le parfum le plus cher au monde. Son nom? JOY. Son flacon, conçu selon la "règle d’or", est en cristal de Baccarat et scellé d’un fil d’or. Sa fragrance est composée de jasmin et de rose. Pour en obtenir trois centilitres, plus de dix mille fleurs sont nécessaires. Et comme les pétales de jasmin ne s'ouvrent qu'à l'aurore et au crépuscule, c'est pendant ces quelques heures qu'il faut les cueillir à la main…
 
Mais c’est d’un autre JOY dont on parle ici. Celui de Marc, Françoise et Anja exhume plutôt un parfum nocturne de vent et de terre, de suie et de poussière. C’est un western baroque imaginaire où, tapis dans une vieille grange encerclée d’ennemis, les héros persistent à défendre ce qui leur reste d’espoir. Hors du temps, ils sont la dernière ombre du romantisme où les sentiments sont universels et purs et les souvenirs empreints de mille aventures épiques.

 

 

 

 

 

Plus d’infos : www.myspace.com/welcometojoy

Photos,concert Atelier Rock Huy, 2010

jo2.jpg

 

jo3.jpg

 

 

jo13.jpg

 

 

jo25.jpg

 

 

jo6.jpgjo7.jpgjo11.jpgjo9.jpgjo18.jpgjo1.jpgjo5.jpgjo.jpg

Les commentaires sont fermés.