Postnewwave : Le Funambule

04/11/2010

Postnewwave

aro.jpg

 

 Graceland est un projet Darkwave emmené par une seule personne, très influencé par Alan Vega de Suicide, la musique de Graceland est proche également du mouvement post punk tout en utilisant sur scène une technologie à boucles. Le nom laisse supposer des reprises d'Elvis Presley...mais pas de paillettes ni de bottes et encore moins de chansons du King. Ce projet solitaire part dans l'autre sens, pour tendre vers une contradiction à l'extrême... Graceland propose un set original, définitivement ambigu.

http://www.graceland.be - http://www.myspace.com/gracelandmusic 

Joris et Pascal (respectivement bassiste et guitariste de YEL) décident en septembre 2006 d'explorer de nouvelles pistes musicales diamétralement opposées des jalons convenus de la pop music. Leur musique se veut surprenante et avant-gardiste et se transpose à merveille sur scène. Toujours à deux sur les planches, ils distillent une énergie définitivement punk aux accents électro et bousculent les idées préconçues de la musique instrumentale.

L'album s’intitule « Pittsburgh 1877 » et se trouve dans les bacs depuis le 15 Janvier 2009; la distribution étant assurée par Bang/Pias. Silver Riot vient de signer une License avec le label américain Recorded recordings records.

En quelques mots: Silver Riot est un croisement improbable entre "Prodigy" et "The Stooges" ou encore entre "The Cure" et les frères chimiques, le groupe nous propose une tempête "Sonic" où les "Youth" ne sont pas en reste. Loops schizophréniques, basses déchirées et guitares aériennes, voilà le programme du set intensif que proposera Silver Riot lors de ces concerts.

http://www.myspace.com/silverwarriors 

 

Texas Trauma voit le jour en Belgique sous l’impulsion de Davidxxx (ex Herbert West) et Cz (guitariste au sein de The Breath Of Life, voir the-breath-of-life.com). Au départ, il s’agit d’un simple projet électronique défouloir et récréatif sans véritable ambition scénique. Après quelques tâtonnements ludiques, ils se voient proposer d’inaugurer le « Rockerill », salle de concert alternative prenant place sur l’ancien site du musée de l’industrie de Charleroi. Le 21 mai 2005 voit donc la naissance officielle de Texas Trauma.

 

Après ce concert improvisé, David et Cz décident de faire de Texas Trauma un vrai groupe de scène et se lancent dans une série de concerts (épinglons la première partie d’Anne Clark et de The Neon Judgement au Coliseum de Charleroi, le Botanique de Bruxelles avec Spear Of Destiny, Gene Loves Jezebel, 3.2 Crash et Buzz ou encore le Day Bridge Festival de Charleroi avec The Breath Of Life et De Volanges).

 Fin 2006, Texas Trauma enregistre une démo 10 titres : « Investigation First ». Elle permet au groupe plusieurs passages radio lors du Rock Show de Jacques de Pierpont sur Pure FM ainsi qu’une mémorable interview. « Investigation First » attire également l’attention de Jean-Luc De Meyer (légendaire chanteur de Front 242) qui aiguille efficacement Texas Trauma vers le jeune label bruxellois « Sleepwalking Records» (label qui héberge entre autre, Modern Cubism, un des projets parallèles de Jean Luc De Meyer). Le premier album de Texas Trauma : « Top Gun Patsy » sort le 2 avril 2009. La production est assurée par Len Lemeire (Implant, 32 Crash, Anne Clark, …) au « Implant Studio » de Gand.

 Texas Trauma propose un mélange d'électronique "vintage" non domestiquée et de guitares "héroïques" oxygénées. Pas d'ordinateur, non. Uniquement la sainte trilogie chère aux balbutiements du rock électronique du début 80 : boîte à rythmes/séquenceur/synthé analogique. Avec bien évidemment des kilomètres de câbles "midi" partout.

 Les influences de Texas Trauma sont à chercher du côté de groupes tels que : The Neon Judgement, A'Grumh, Fad Gadget, Front 242, OMD (des débuts), Trisomie 21, New Order, DAF ... pour les classiques. Et LCD Sound System, Covenant, Vitalic, Colder, ... pour l'actualité.

www.myspace.com/texastraumamusic  

 (source Atelier Rock, Huy.) 

 

Les commentaires sont fermés.