Claire Diterzi : Le Funambule

19/03/2006

Claire Diterzi

 

Claire Touzi Dit Terzi a commencé a attirer les oreilles avec le groupe Forguette mi Note, qui figura parmi les formations les plus intéressantes de la vague du rock alternatif, il y a une bonne quinzaine d’années. Lorsque le groupe se sépare, Claire fonde en 2000 « Dit Terzi » (forcément) : l’album est superbe, richement instrumenté avec des textes espiègles et poétiques, à écouter... en boucle. Malheureusement, la fin du label Boucherie Prod compliquera sans doute un peu les choses. On retrouve néanmoins une trace discographique de la tourangelle en 2003 avec « Iris », un très bel enregistrement en public du spectacle de danse du même nom, signé Philippe Découflé, édité presque confidentiellement chez Beluga. Vient ensuite la pièce « Iku » avec Alexis Armengo où Claire Dit Terzi interprète de nouvelles chansons écrites pour l’occasion. Et enfin, « Boucle », sorti le 24 janvier 2006 chez Naïve (Aston Villa, White Stripes, Carla Bruni, Dead Can Dance...). On n’osait même plus espérer un « vrai » album bien à elle. Un album très attendu par ceux qui connaissent le parcours de la miss, et qui ne déçoit pas. Bien au contraire. « Boucle » qui est largement du même niveau que le Dit Terzi cuvée 2000, rassemble en version studio, quelques-uns des meilleurs titres de l’album Iris (Infidèle, A genoux, Sombre dimanche, La musique adoucit les mœurs), et de la pièce Iku. « Boucle » est court (une quarantaine de minutes) et épuré. C’est un véritable bijou qui devrait s’écouter avec toujours autant de plaisir dans quinze ou vingt ans. Claire dit Terzi plonge son auditoire dans un univers aussi personnel que celui d’une autre artiste très en vogue, Camille. Il n’y a rien à dire de plus. Juste écouter….

| |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.